AccueilAccueil PrévisionsAll around the world 2011/2012 Inde et NépalInde et Népal Asie du Sud-EstAsie du Sud-Est AustralieAustralie Amérique du SudAmérique du Sud Amérique du NordAmérique du Nord Carnet de voyageCarnets de voyage CommentairesVos commentaires ... ecrireNous écrire



L'inde et le Népal
Quelques photos
Inde Des rencontres
Inde Echoppes et magasins
Inde Monuments
Inde Vaches et autres bestioles 
Inde & Népal
écoles et écoliers
Népal






Quelques vidéos ...
Rues de Jodhpur
Petit tour de manège
Scènes de prières au bord du Gange
Fabrication des naans








Nous sommes passés par là ....
Retour vers: la France



Afficher Inde sur une carte plus grande
Comme nous,
envolez-vous vers l'étape suivante:
L'Asie du Sud-Est










dernières nouvelles






































































































































































































































































































































































































































































































































Carnet de voyage du Népal

Delhi-Kathmandu, Vendredi 16 septembre

Il suffit d’une heure trente de vol pour se retrouver à Kathmandu, capitale du Népal. Nous avons désormais 3h45 de décalage horaire avec la France.

Le Népal est un petit pays situé entre l’Inde et la Chine mais séparée de cette dernière par la mythique chaîne de l’Himalaya. Sur une distance de 25 km, l’altitude peut varier de 6 000 m ! Sur les 14 sommets de notre planète dépassant les 8 000 m, 9 sont situés au Népal dont le plus haut bien sûr, l’Everest, 8 850m ! Pour les népalais, ces montagnes sont sacrées, c’est pourquoi le pays est parfois surnommé « La Demeure des Dieux ».

De nombreux touristes viennent ici pour faire des treks autour de ces sommets mythiques, mais les grands sportifs que nous sommes, Marc et moi,  nous contenterons de « treks socio-culturels » à Kathmandu et dans sa vallée, classée tout de même par L’Unesco comme site à sauvegarder en tant que patrimoine de l’humanité ! C’est déjà pas mal !

Notre première image à l’arrivée,  c’est une grande cuvette entourée de montagnes, pas très hautes (les grands sommets sont au-delà) et c’est très vert.

Nous nous retrouvons dans le quartier routard de Thamel et découvrons que nous en avions une idée totalement fausse. Nous l’imaginions « style hippies des années soixante-dix » assez délabré et pas du tout. Il est plus qu’adapté au routard des temps modernes avec une multitude d’hôtels, de restaurant, de cafés très mignons, des cybercafés, des boutiques, des agences de trek…Et puis les rues sont propres. Je crois que la saleté en Inde était devenue tellement familière que nous ne la remarquions plus.

Mais il faudra sortir de ce quartier de Thamel pour découvrir l’âme authentique de cette ville qui a l’air d’avoir beaucoup de charme.

Nous trouvons une petite maison d’hôtes, au calme, à l’écart de ces rues très très animées, « Tibet Peace Ghesthouse » (joli nom en plus) qui a un magnifique jardin. Nous avons une grande chambre très lumineuse et pour la première fois depuis notre départ, on trouve une grosse couverture bien chaude sur le lit ! Nous sommes tout de même à 1 350 m d’altitude.


   

Il ne fait pas froid pour autant, juste la bonne température (25° et plus en journée et 20° en soirée) et surtout il n’y a pas cette humidité ambiante qui est parfois éprouvante.

Kathmandu, Samedi 17 septembre

Lors de notre première soirée nous avons  découvert à Thamel un quartier super branché digne de capitales européennes, music live dans les cafés, beaucoup d’ambiance. Par contre, tout se calme à partir de 23h. De retour dans notre chambre, nous avons apprécié le silence. Enfin une nuit sans bruit ambiant extérieur, d’autant qu’ici il n’y a pas non plus le bruit intérieur plus ou moins discret de la clim ou du ventilateur.

Aujourd’hui, nous avons fait une grande une grande ballade au hasard des rues et ruelles de la vieille ville. Il reste de très anciennes maisons en bois qui mériteraient de sérieuses rénovations pour garder ce patrimoine typique. On longe la rue des dentistes.

Plus loin un grand bassin ou les gens font leur toilette et la lessive. Il y a beaucoup de boutiques d’art et d’artisanat avec de très belles choses. (C’est là qu’on regrette d’être limité dans ce que l’on peut transporter). On croise des petites places avec temples,  fontaines, statues, sculptures

 

Enfin, on arrive au centre historique et monumental de Kathmandu (le Durbar Square) par une grande place, aujourd’hui marché aux souvenirs,  qui était autrefois le parking des éléphants royaux. Il y a au-delà une concentration de temples, pagodes et statues. Nous décidons de revenir demain pour la visite de ce site.

Kathmandu, Dimanche 18 septembre

Le ciel est menaçant aujourd’hui. Nous reportons nos visites car les commerçants ont protégé leurs devantures signe de grosses pluies à venir. Effectivement, gros gros orage de fin de mousson. Du coup, Marc est allé se faire masser et moi je bouquine dans la chambre.

Tout à coup la terre s’est mise à trembler. D’abord je crois me souvenir que le lit a bougé puis j’ai eu une sensation étrange de balancement  comme si j’avais le tournis. En même temps des gens commençaient à crier dehors et c’est là seulement que j’ai réalisé ce qui se passait. Je pense avoir mis plusieurs secondes pour réagir, autant de temps que mes voisins de chambre d’ailleurs car nous sommes tous sortis en même temps pour courir au milieu du jardin. Marc de son côté étaient avec des népalais qui ont mis quelques temps à réagir aussi, qui lui ont d’abord dit qu’il fallait sortir et puis c’était déjà terminé et tout a repris son cours. Il n’a pas eu l’impression qu’il y ait eu d’affolement en ville.

Nous avions déjà vécu une secousse au Mexique, mais celle d’aujourdhui était beaucoup plus longue et forte. D’ailleurs quelques heures  après nous apprendrons sur internet que le séisme, d’une magnitude de 6,8 !  a eu lieu à la frontière indo-népalaise.

J’ai trouvé que c’était impressionnant. Nous restons quand même sur nos gardes.

Kathmandu, Lundi 19 septembre

Malgré les émotions d’hier, nous avons passé une bonne nuit. Comme il fait beau ce matin, nous décidons d’en profiter pour aller voir le temple de Swayambu, perché sur une colline qui domine la ville et la vallée.

Nous arrivons après une heure de marche, en bas d’un escalier monumental très très abrupt, c’est là que le plus dur reste à faire. En plus de l’effort physique, il faut surveiller les singes qui ont arraché un sac à une personne devant nous. Au fur et à mesure de la montée des marches, on découvre le temple tout en haut.

   

Ce serait l’un des premiers sanctuaires bouddhiques au monde. Au centre, il y a le stupâ et autour les vielles maisons de l’ancienne cité, quelques habitations et de nombreuses boutiques.

La vue sur la ville et la vallée est saisissante même si de gros nuages commencent à couvrir les montagnes.

Sur le chemin du retour, nous croisons une école et je vais jeter un œil à l’entrée de la cour. On me propose de rentrer mais comme en Inde, notre arrivée provoque une excitation incroyable des enfants dans la cour. Heureusement,  je suis rentrée dans la classe maternelle et l’enseignante parvient à rétablir la discipline avec son groupe de petits. Elle a mis dehors tous les plus grands qui me suivaient et s’accrochaient à moi. Je pense à toi Marlène, ce n’est pas l’école de la Roche de Glun !!!

Je relativise mes premiers propos sur la propreté des rues car sur ce trajet du temple, c’est quand même très sale et on sent que l’air et très pollué.

Ce soir, ambiance assurée dans un pub irlandais avec concert live. Il n’y a que les visages des musiciens et le fait que la bière soit népalaise qui nous rappellent que nous sommes à Kathmandu. Vraiment étonnant !!!

Kathmandu, Mardi 20 septembre

Aujourd’hui, nous sommes allés visiter le centre historique (Durbar Square) sous une pluie fine.

On a l’impression que les palais, temples et pagodes se superposent.

Les bâtiments ont souvent  des portes, des fenêtres et des poutres en bois finement sculptées.  

Le temple de Shiva domine tout Durbar Square.

Cette statue de Kala Bhaivara, très vénérée, est faite d’une seule pierre.

Kathmandu, Mercredi 21 septembre

Aujourd’hui, nous sommes allés tout d’abord dans la campagne jusqu’à un village entouré de rizières.

On a vu le travail des femmes qui filent la laine de yack devant leur maison.

Ce village est envahi par les chèvres et les canards.

Ensuite, nous sommes allés visiter Patan, ancienne ville royale, autrefois capitale appelée Lalitpur « La cité de la beauté ». Il y a aussi un très beau centre historique qui ressemble à celui de Kathmandu. On y voit des saddhus très…photogéniques.

Kathmandu, Jeudi 22 septembre

Aujourd’hui, nous sommes allés visiter Bhaktapur, la plus belle ville de la vallée, à une vingtaine de km du centre de Kathmandu. Il a fallu tout de même presque une heure pour couvrir cette distance dans une circulation intense et surtout une pollution extrême. Ce n’est pas étonnant car tous les véhicules dégagent des gaz d’échappement noirs. Nous avions une image du Népal très différente à ce sujet. En fait, on a souvent des idées fausses comme d’associer altitude à air pur.  Nous avons lu que Kathmandu serait une des villes les plus polluée au monde !

Mais arrivés à Bhaktapur, nous avons effectivement découvert une belle ville. Il y a eu de nombreuses rénovations très réussies des monuments et des habitations. La plupart des rues ont été pavées de briques rouges comme jadis. Cette réhabilitation est l‘argument donné pour justifier le droit d’accès à la ville pour les étrangers, assez cher par rapport aux autres lieux (11€).

Il y a bien sûr le centre historique avec ses palais, temples et superbes demeures. De nombreuses scènes du film de Bertolucci  « Little Buddha » ont été tournées ici.

Mais il y a surtout des rues vivantes et des gens beaucoup plus chaleureux  qu’ailleurs. En effet, jusqu’alors on se disait que les népalais étaient beaucoup moins souriants et agréables que les indiens.

Ce qui est le plus agréable pour nous, c’est de voir la vie quotidienne des gens.

Les enfants jouent.

Les adultes jouent aussi.

La confection des momos tibétains (sortes de gros raviolis fourrés à la viande ou aux légumes)

Les petits commerces

Le coiffeur ! J’ai réussi à convaincre Marc de ne pas aller voir celui-ci ! Vous savez qu’il en serait capable !

Nous avons encore visité une école. Vous allez penser que vraiment je suis en manque, ce à quoi je vous précise que Marc prend autant de plaisir que moi à ces rencontres et surtout aujourd’hui car nous sommes rentrés dans un monument et à l’étage, nous sommes tombés sur une toute petite école gouvernementale. 4 classes se succèdent dans un espace long et étroit comme un couloir. Il y a aujourd’hui une vingtaine d’enfants dont 2 enfants trisomiques pour 2 enseignantes.

   

Kathmandu, Vendredi 23 septembre

Il ne fait pas beau aujourd’hui. On nous dit que les pluies durent plus qu’à l’ordinaire.

Alors ce sera une journée repos. Et puis il faut que nous préparions la suite du voyage. Nous partons dimanche pour Bangkok où nous voulons rester un ou deux jours avant d’aller au Vietnam car nous n’avons pas encore le visa. Nous avons fait les démarches pour obtenir un visa à l’arrivée par internet. Nous devrions le recevoir lundi en fin de journée.

Ici les connexions internet sont très aléatoires, c’est parfois très long avec des coupures…C’est d’ailleurs assez difficile de faire le site, surtout pour faire passer les photos.

Il y a aussi des coupures d’électricité très souvent (c’était fréquent en Inde aussi). Les maisons, hôtels et restos ont des générateurs pour un approvisionnement minimum. Mais ce n’est pas le cas pour les petits commerces et artisans. Un soir, on a vu les hommes d’un atelier de réparation de voitures, travailler à la bougie !

Kathmandu, Samedi 24 septembre

14h20 En direct du pub irlandais « Paddy Foley ‘s Pub », devant le match de rugby Nouvelle Zélande / France, je vous assure qu’il y a de l’ambiance. Il y a des néo-zélandais, des australiens, des irlandais, des anglais et… nous deux !!! La bière coule à flot. Il y a eu les hymnes, tout le monde debout et tous connaissent bien l’air de la Marseillaise !!!  L’équipe de France a commencé très fort et les australiens supportent les français. Ils crient « allez les bleus ». Bon ensuite ça se gâte, 3 essais des blacks à la suite ça fait beaucoup !  A l’origine, je comptais laisser Marc à son match et aller faire un tour en ville mais je me retrouve coincée. Impossible de sortir de la salle avant la mi-temps, sans faire lever tout le monde alors je me décide à vous faire partager l’expérience en direct ! Pour moi, le spectacle n’est pas uniquement sur l’écran de télé ! Bref, les français ont perdu (37 à 17) et on est parti après avoir serré toutes les mains. C’était sympa.

Dernier jour à Kathmandu. Demain, nous prenons l’avion pour Bangkok.

Nous passons la soirée avec un couple de jeunes tourdumondistes, Enora et Julien qui font eux ! beaucoup de treks. Ils attendent une météo favorable pour un trek de 3 semaines. Ils ont un blog sympa : http://magiedasie.blogspot.com/.


 Web Master: Marc Terrasson